À PROPOS

Fondée en 1989, COBFI Bourse-Finance est l’association loi 1901 consacrée à la finance de Kedge BS campus Marseille. Avec notre équipe composée de 16 étudiants provenant de programmes différents, nous avons pour ambition d’accompagner autant les étudiants que les professionnels à travers nos prestations et nos événements. Nous mettons en effet en œuvre de nombreux projets pour créer un véritable lien entre le monde de la Finance et l’univers universitaire, mais également pour satisfaire les professionnels avec lesquels nous travaillons, que ce soit à travers le Salon de la Finance, l’accompagnement interne dispensé à nos clubs d’investissement, ou encore les services proposés par nos pôles MicroMed et MacroMed

equipe cobfi

COBFI finance un avenir qui change

Les pôles de l'association

Actualités Cobfi

La finance comme acteur incontournable de la transition écologique et énergétique

Les effets pervers de la mondialisation sur notre planète sont aujourd’hui vecteurs de dégâts environnementaux indéniables. Dans un monde où la demande croît de manière effrénée, la finance durable se voit de plus en plus mise en exergue afin de mettre en corrélation les résultats économiques des entreprises et des investisseurs aux objectifs environnementaux fixés lors de la COP 21. En orientant les flux financiers publics et privés vers des activités plus respectueuses de nos ressources vitales, la finance durable est applicable sur tous les secteurs d’activités y compris le plus polluant : les transports. Provenance et acteurs de cette finance durable Relevant de l’investissement socialement responsable (ISR), la finance durable n’admet pas de réelle date de création. Cependant, elle évolue continuellement avec les sociétés. Actuellement, tous les agents économiques sont à même d’user de cette finance responsable afin de soutenir financièrement voire de financer personnellement des projets et/ou des entreprises.

Voir l'article »

L’influence de la durabilité dans le cours des actions

Alors que le secteur de la finance s’oriente de plus en plus vers un système soutenable, la crise sanitaire à laquelle le monde fait face est venue renforcer et souligner les avantages d’être responsable.   « Ils ont constaté que les entreprises dont les résultats ESG sont inférieurs à la médiane ont connu des révisions à la baisse plus importantes de leur bénéfice par action cette année, et vice versa » évoque à ce sujet la Bank Of America.  Dès lors, comment les investisseurs se persuadent-ils de placer dans des actions durables ? Faut-il considérer qu’un tel phénomène n’a d’ampleur que par sa tendance actuelle ou simplement pour la bonne conscience de ceux qui s’y impliquent ? Le contexte actuel comme tremplin L’économie est au ralentie, les chaines de production à l’arrêt, les salariés coincés chez eux sont démotivés, les bilans empirent, plus aucune richesse ne se crée. Ainsi comment est-il possible d’estimer la valeur d’une

Voir l'article »

Les cryptomonnaies peuvent-elles être intégrées aux placements durables ?

La récente flambée du cours du bitcoin, qui avoisine désormais les 35 000 ­€, a attiré le regard  du grand public mais aussi des spécialistes du secteur financier sur les différents types de cryptomonnaies. Néanmoins, les nouvelles préoccupations environnementales liées aux placements semblent être en défaveur des cryptos, souvent présentées comme énergivores. Leur caractère peu durable pourrait freiner l’arrivée de ce type de placement dans des portefeuilles d’épargne. Cependant, qu’en est-il réellement ? Des nuances doivent être apportées à leur impact souvent exacerbé sur l’environnement mais pourront-elles devenir un placement « vert » à l’avenir ?  Un coût énergétique certain et une absence de transparence  D’abord, une cryptomonnaie est une monnaie 100% virtuelle créée par un logiciel open source qui ne peut être utilisé seulement que par des « mineurs » détenant un code de décryptage tel qu’un mot de passe ou une empreinte digitale. Le majeur problème de la création de ce type de monnaie est l’énergie

Voir l'article »

L’immobilier, vers un nouveau placement durable ?

L’immobilier reste en France un des premiers types de placement pour les investisseurs désireux de sécuriser et diversifier leurs portefeuilles. Néanmoins, face à l’augmentation des préoccupations sociales et environnementales, l’immobilier tel qu’il est défini actuellement semble être voué à des changements en profondeur. En effet, gros consommateur d’énergie et parfois dévastateur pour l’environnement, le virage vers l’immobilier durable est inévitable. Mais finalement, qu’est-ce que l’immobilier durable et pourquoi les investisseurs devraient-il s’y tourner ?  Qu’est-ce que l’immobilier durable ?  D’abord il est important de rappeler que l’immobilier est le secteur le plus énergivore avec 40 % de la consommation énergétique totale et le deuxième secteur le plus polluant avec 25% des émissions de gaz à effet de serre, devant les transports.  Ainsi, l’urgence d’agir a poussé les acteurs institutionnels à intégrer les problématiques environnementales et sociales dans le secteur de l’immobilier. Désormais l’immobilier durable est un concept complet qui intègre les critères

Voir l'article »

Comment allier investissement responsable et rentabilité ?

Dans un contexte où nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir donner du sens à nos placements, l’investissement responsable devient primordial auprès des épargnants. Du fait de cet engouement envers l’ISR, de nombreux fonds sont apparus ces trois dernières années.  Cependant, on accuse souvent l’ISR de ne pas offrir autant de rendement qu’un investissement plus classique. Ainsi, la question de la rentabilité devient primordial pour permettre à l’ISR de continuer à se développer. Nous pouvons ainsi nous demander si l’investissement éthique a un effet positif ou négatif sur la performance. Performance et investissement responsable, un débat de grande ampleur L’investissement Socialement Responsable (ISR) est le fait de placer son argent en respectant des critères environnementaux, sociaux et de gourvernance. Dans ce sens, la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique occupent une place prépondérante dans l’ISR. Malgré l’essor de la finance responsable, il y encore beaucoup de

Voir l'article »

Critères ESG, la Finance Responsable est en marche !

Le monde dans lequel nous vivons est bouleversé par les changements climatiques, les crises sociales, politiques et maintenant sanitaires. Afin de mieux appréhender ces mutations, les critères ESG (pour Environnement, Social et Gouvernance) apparaissent comme outils indispensables. Ce n’est seulement qu’à partir des années 70 que l’impact environnemental commence à peser dans les débats. Il faudra attendre les années 90 pour que les premières initiatives visant les entreprises et les titres financiers soient appliquées. Les critères ESG, c’est quoi ? John Elkington fut le premier à mesurer l’importance des critères environnementaux et sociaux dans le fonctionnement des entreprises. C’est sous cette impulsion et avec le soutien du secteur financier qu’apparaissent les critères ESG. Aujourd’hui, le sigle ESG est mondialement connu. Ces critères permettent de mesurer l’analyse extra-financière des entreprises en se basant sur trois piliers : Environnemental, Social et de Gouvernance. Les critères ESG peuvent ainsi évaluer l’exercice de la

Voir l'article »

Nous aimerions recevoir de vos nouvelles

Nous contacter

Coordonnées

Envoyer un message